Comment stabiliser une rose ?

La conservation des fleurs naturelles en général, et de la rose en particulier permet d’optimiser la protection de la flore, en évitant, dans la mesure du possible, d’adopter des roses artificielles. Effectivement, ces dernières sont néfastes pour la planète, et plus encore, donnent peu de charme à l’intérieur. Aussi, une rose stabilisée est un meilleur cadeau à offrir pour témoigner de ses sentiments.  Et comment stabiliser une rose ?

Qu’est-ce que la stabilisation de rose ?

Une rose stabilisée est obtenue à partir d’un processus classique de naturalisation effectué par lyophilisation de végétal. Cela consiste à déshydrater la fleur, en optant pour un traitement réfrigérant. Il inclut une période de congélation visant au maintien de la rose en état. Après, la rose subit une injection de liquide stabilisateur contenant de la glycérine. Cela permet à la rose de préserver une illusion de fraîcheur réaliste grâce à l’harmonie existant entre la mise en place du gel d’illusion d’eau et la rose stabilisée.

Les différents procédés de stabilisation

Il existe différents procédés pour la stabilisation de rose.

La stabilisation par capillarité

La stabilisation par capillarité ou feuillages est la technique la plus ancienne. Elle consiste à tremper la tige de la plante dans une solution de stabilisation à hauteur de 5 cm. Cette solution est obtenue en mélangeant glycérine végétale, eau, colorant alimentaire et nutriments. Chaque élément de la composition a son rôle à jouer. La glycérine préserve l’eau à l’intérieur des tiges, tandis que le colorant contribue à conférer plus de couleur à la rose.

D’un autre côté, les nutriments permettent à la rose de se nourrir pendant le temps où le processus de stabilisation est effectué. Une fois cette étape franchie durant laquelle la rose a absorbé la sève de substitution, la rose est stabilisée et peut passer à la phase de séchage de 24 heures.

Cette technique nécessite le respect de la température et de la durée d’absorption pour un résultat optimal. Elle permet d’avoir des couleurs naturelles pour les pétales et les tiges, sans pour autant laisser les colorants paraître à la surface.

La stabilisation par double immersion des fleurs

Méthode très répandue, la stabilisation par double immersion requiert des roses très fraîches. L’immersion se fait en deux étapes, dont la première consiste en un bain de 24 heures pour les fleurs, dans de l’alcool pur. Cette étape sert à la déshydratation de la fleur sans changer sa forme originelle. Etant donné que cette étape lui fait perdre sa couleur d’origine, un second bain dans une solution d’alcool, propylène-glycol, glycérine et colorants est nécessaire.

La glycérine et propylène-glycol sont des molécules de réhydratation efficace grâce à l’effet catalyseur de l’alcool. De l’autre côté, les colorants confèrent à la rose la couleur souhaitée. Pour cette technique, la stabilisation se fait uniquement sur les têtes de fleurs, de manière à ce que les tiges préservent leur couleur naturelle.

Astuces d’entretien d’une rose stabilisée

Une rose stabilisée ne supporte en aucun cas le contact de l’eau, d’où il faut éviter de la mouiller, et encore moins de l’arroser. Elle ne peut pas être placée dans une pièce humide ni à l’extérieur pour une durée de vie plus longue. Dans tous les cas, une rose stabilisée dispose de pétales souples et préserve sa couleur pendant 4 ans si elle est bien entretenue.